Nouveaux artisans

1200 950 Le monde selon Alphonse

Déjeuner dominical. Jacques et Françoise sont complètement déprimés devant leur assiette. Pourquoi ce petit coup de mou ? Leur fils Anatole, ce c**, vient de lâcher entre le fromage et le dessert qu’au lieu de devenir chef dans un grand cabinet d’audit, il prépare désormais un CAP… de boulanger.

Faire HEC… et devenir boulanger ?

Après un passage sur les bancs d’une Grande École – des études qui ont au passage coûté deux/trois sous – et 10 années de dur labeur, Anatole décide de lancer sa boulangerie bio avec un copain de lycée qui sort quant à lui tout juste de Sciences Po. La réaction de sa mère Françoise ne se fait pas attendre : “ah ça, tu vas y être dans le pétrin mon garçon !”.

Modeler la porcelaine au lieu de régler les successions

Le cas “Anatole” n’est pas isolé par les temps qui courent. Bien au contraire. Alors pour anticiper une telle annonce de vos enfants ou petits-enfants et comprendre ces changements de voies parfois un peu brutaux, on vous recommande la lecture du livre intimiste de Magali Perruchini, « Nouveaux Artisans, portrait d’une génération qui bouscule les codes ».

Vous y croiserez par exemple Alix, fille et petite fille de notaire. Elle y raconte comment elle est devenue « modeleuse » pour les porcelainiers de Limoges : « Mon père avait installé son atelier au fond du jardin. Il était notaire et titulaire d’un CAP de menuiserie (…) j’ai passé de longues heures à ses côtés à respirer l’odeur du bois (…) mais les métiers manuels étaient mal perçus ». Alix s’est donc perdue dans le droit des successions pour suivre les traces paternelles… avant de revenir s’épanouir et gagner sa vie grâce à ce métier de « modeleuse ».

Faire comme Mamie et Papy

Comme Alix, beaucoup de ces nouveaux artisans devenus « distillateur », « peintre en lettres », « forgeron coutelier», ou encore « brasseur de bière » ont été inspirés par le métier de parents, de grands-parents, voire d’arrières-grands-parents. En apparence, ils cassent les codes familiaux et sociaux. En réalité, ils renouent avec une passion plus ou moins enfouie pour redonner du sens à leur vie.

Si, vous aussi, vous avez des enfants ou petits-enfants qui se cherchent, cet ouvrage pourrait leur donner un bon coup de pouce pour se trouver.

« Nouveaux Artisans, portrait d’une génération qui bouscule les codes » – Aux Editions Eyrolles
Si la lecture vous tente, il est disponible juste ici.

Laisser une réponse