Vous éternuerez plus tard

1200 950 Le monde selon Alphonse

10 paquets par jour. Ce n’est pas notre consommation de cigarettes mais celle de mouchoirs utilisés. Eternuements, nez qui coule, gorge irritée… Le printemps s’est installé avec son lot de réjouissances pour les allergiques.

Mieux vaut prévenir que guérir

La clé pour survivre quand la période des pollens bat son plein :

  • Faire des provisions d’antihistaminiques pour dégainer le jour J

  • Adopter les bons gestes avant et pendant pour limiter les effets

Mais pour ça, il faut pouvoir anticiper l’arrivée des pollens. Alors puisqu’on n’a pas les talents de prédiction de Madame Soleil, on s’est plutôt tourné vers Météo Pollen. Créée par une startup toulousaine avec le Centre Européen de Météorologie, cette application nous informe des quantités de pollen dans l’air avec 2 jours d’avance en fonction de la localisation et des catégories de pollen (on peut être allergique aux Graminées et pas forcément au Bouleau).

Le gros + qui plaît à Alphonse : Météo Pollen donne de précieux conseils pour mieux vivre sa “pollinose” sans rester cloîtré(e) à la maison. Evitez par exemple de faire sécher votre linge dehors ou rincez vos cheveux le soir pour éliminer les résidus de la journée. Évident mais encore fallait-il y penser.

PS : Air sain ou air pollué ? Météo Pollen ne s’adresse pas qu’aux allergiques puisque l’application nous informe également de la qualité de l’air.
Détails pratiques :

Laisser une réponse