Les montagnes russes du passage à la retraite

1200 950 Le monde selon Alphonse

ET VOUS, QUELLES QUESTIONS LIÉES À VOTRE PASSAGE À LA RETRAITE VOUS POSEZ-VOUS ?

7 commentaires
  • Zut, une fois de plus , le message est parti alors que je n’avais pas terminé de répondre à l’enquête, qui est très bien.

  • Je vaux quoi sur le marché du travail ?

  • Pour ma part bien puisque j’avais déjà des idées d’occcupation,
    Pour mon mari beaucoup moins puisque ayant eu une vie progrès chargee( kine libéral) il avait très peu anticipé

  • J’ai commencé à faire du bénévolat à La Croix Rouge
    C’est très enrichissant de faire du bien
    Ça a changé ma vie
    Je m’investis a fond pour les personnes en difficulté…

  • Anne Laure Mare- Bayart 23 août 2019 à 6 h 36 min

    Ancienne cartographe, j’ai toujours voulu être artiste ce qui m’a été refusé par ma mère, ( mon père s’est abstenu de me soutenir). Comme j’ai eu 4 enfants je suis partie au bout de 38 ans au lieu de 41. Le passage à la retraite n’a pas du tout été une angoisse à 56 ans en 2010. Mon mari lui a suivi en 2016 à 63 ans et une carrière dans la même boîte pendant 35 ans…

    Il a eu du mal à avoir sa retraite car il avait fait sa dernière année à 80% et cela a été calculé manuellement par les caisses. Cnav et agirc arrco. Nous avons même dû aller voir le médiateur! Finalement il a eu sa retraite au bout de 6 mois de retard et il a eu une prime qui se solde par des impôts à payer sur 4 ans!

    Quant à moi ayant un statut privé et public j’ai 4 caisses de retraite . Ma pension n’a pas augmenté depuis 9 ans. Elle a même diminué avec l’augmentation de la CSG ce que je trouve inadmissible et injuste…nous avons quitté la région parisienne pour nous installer en Charente Maritime mais ayant 7 enfants à nous 2, les enfants sont éparpillés entre le Nord et le Sud,
    La chose que je crains c’est les services médicaux insuffisants!

  • Anne-Marie BELLINI 23 août 2019 à 10 h 11 min

    Bonjour,

    Pour ma part je savais à l’avance ce que je voulais, tout en sachant que j’allais disposer (malgré tous mes trimestres) d’un tout petit budget.
    Vivant seule, j’étais décidée à partir dans le sud dans une petite location en pleine campagne. C’est fait.
    Petit budget = petit moyen !!! Donc j’ai eu la chance de me trouver un petit job pour arrondir mes fins de mois, je fais la nounou après l’école. Du coup, on me retire l’AL et je paye plein pot ma mutuelle. Mais j’ai une vie sociale.
    Dans le sud, l’été, beaucoup de divertissements qui me passent sous le nez, faute de moyens.
    Les associations (vu que je suis à la campagne) sont trop éloignées pour pratiquer danse et chant.
    Je me débrouille comme je peux en chantant à la maison et de temps en temps, quand j’ai l’opportunité, je vais chanter avec des guitaristes de la région pendant les beaux jours;
    Je suis heureuse avec tout ça !!! La santé, la nature, le chant……
    Je ne regrette rien !!! Les amis et la famille viennent naturellement me voir !!!
    Donc tout va bien !!! Si nous avons la santé le reste est possible sans toutefois être exigeant !!!
    Merci pour vos articles intéressants.
    Anne-Marie.

  • Bien en ce qui me concerne, je l’attendais cette retraite et je l’ai même anticipée : aucun regret.
    je la préparais depuis deux ans ; documents etc… et j’ai toujours été active manuellement et pleine de projets.
    Ma vie continue, bien meilleure, parce que moins au service des autres par obligation et plus pour faire plaisir à mon entourage, suivant mon choix. J’ai du temps à offrir si je le désire.
    Pour me faire plaisir aussi, profiter d’une vie que j’ai failli perdre, donc résolument tournée vers l’avenir et tout ce que je peux faire encore.

Laisser une réponse