Et si vous faisiez vos cartons…

1200 627 Le monde selon Alphonse

La retraite est souvent synonyme de petits bouleversements et de grandes pirouettes. Un déménagement, par exemple. Changer de lieu de vie à la retraite, une drôle d’idée ?

Astrid craignait de s’éloigner de ses petits-enfants. Jean-Luc avait des envies de nature et de grand air. Didier voulait se rapprocher de sa mère en maison de retraite. Tous trois se sont lancés et ont déménagé.

Nouvelle maison, activités sportives ou sociales, amitiés naissantes, liens familiaux… Astrid, Jean-Luc et Didier nous racontent leur expérience dans la vidéo ci-dessous :

Si vous préférez lire tranquillement les témoignages d’Astrid, Jean-Luc et Didier, vous pouvez aussi télécharger la version écrite en cliquant ici.

On espère que ces récits de vie vous ont plu.

Alphonse explore de nouveaux formats et votre avis nous serait précieux pour savoir si l’on a pris le bon chemin. Vous pouvez répondre à nos quelques questions en cliquant sur ce lien.

12 commentaires
  • Bonjour et merci pour ce sujet particulièrement intéressant et qui concerne, je pense, beaucoup de jeunes retraités. La retraite, finalement, c’est un nouveau départ avec les questionnements, les incertitudes que cela implique.

    Merci aux participants pour nous ont fait part de leurs expériences et de leurs conseils précieux.

    Bien cordialement

  • je déménage bientôt vers le sud près de mes enfants grand changement pour moi j ai un peu peur mais je me lance

    • Bonjour Georgette,

      Merci pour votre message. Près de vos enfants, rien ne peut vous arriver 🙂 dans quelle région du sud allez-vous ?

  • Genevieve Mallet .Farny 31 janvier 2020 à 11 h 44 min

    Beaucoup de bonheur chère Georgette ! Vous avez fait un EXCELLENT choix !!! Que votre Route soit lumineuse et pleine d’amour !!! Genevieve qui elle-même s’est rapprochée de ses enfants et petits enfants ! Benediction !

  • Super reportage! Nous sommes fraîchement retraités et nous partons nous installer en Bretagne. Pas de famille là bas mais un amour de la région ! Nous avons plein de passions et aucune peur. Nos enfants et petits enfants, nous les verrons moins mais plus longtemps ! Sur place, on les voyait en coup de vent. Là ils viendront en vacances et seront disponibles !

  • Changer de maison… on peut aussi se libérer de son logement, nous habitions à la Croix Rousse à Lyon, aménager un 4×4 et partir en voyage longue durée …sans échéance imposée, en commençant par les trois Amériques, de l’Alaska à Ushuaia, puis l’Asie et une dernière année en Australie
    Au final cela’ aura été presque 7 années autour du monde à deux eux, sans sponsors ni téléphone satellite. Voyager longue durée en autonomie coûte moins cher que d’habiter en fixe ici ! Et quelle bonne période pour aller découvrir le monde…et le’ contact familial est resté très fort, joyeux, solidaire. Nous avons été soutenu par nos proches y compris ma toute vieille mère : « vas y, tu as un si bon compagnon ! Et envoie moi des cartes postales, numérote-les pour que je sois sûre de toutes les recevoir »… cela donne des ailes !

    • Quel super témoignage Elisabeth. On aimerait en savoir plus sur votre voyage. Vous seriez partante pour nous en raconter un peu plus ?
      Merci de nous donner des ailes !

    • Bonjour Elizabeth ! Nous nous posons la dure question de rester à Annecy ( tout le monde nous envie) ou partir (mais où ?). Nous voyageons aussi beaucoup avec notre fourgon aménagé ou en échange de maison (je vous écris de Capetown) mais ce que vous décrivez pour l’avoir fait me donne des fourmis dans les pattes ! Quel(s) âge (s) avez-vous (comment partir si longtemps côté santé ? ) et quel budget de voyage ? Bravo en tout cas et merci pour cet échange. .. Avez-vous réintégré les pentes de la Croix Rousse?)

  • Geneviève Boureau-Morin 3 février 2020 à 17 h 36 min

    Ces témoignages sont très instructifs.
    Pour ce qui est de mon projet, j’ai la chance d’avoir du temps devant moi et de pouvoir avancer tranquillement, sans précipitations.

    • Merci pour votre message Geneviève. C’est vrai qu’e l’important -lorsque notre situation nous le permet – est de prendre son temps.

Laisser une réponse