Comment devenir un as du selfie.

1200 950 Le monde selon Alphonse

S’il y a des modes dont on se serait bien passé, les perches à selfie en sont une. Autoportraits à tire-larigot : ces cannes télescopiques paradent devant les tableaux des musées du monde entier, bloquent le passage sur les trottoirs et vont même jusqu’à causer le décès (absurde) de leur propriétaire – d’ailleurs, la Ministère de l’Intérieur russe a même publié un “Guide du selfie sans danger”.

Mais en fait, pourquoi le selfie a-t-il autant la côte ?

On vous la fait courte – le selfie est une photo vivante et drôle, prise sur le vif. Pour partager un moment avec ses proches, gonfler son égo sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram, ou tout simplement pour faire marrer un ami : le selfie est l’arme ultime. Encore faut-il savoir la manier.

Avant de partir, voici nos 3 conseils pour épater la galerie :

  1. La dextérité : On vous l’a dit, un selfie c’est spontané. Et qui dit spontanéité, dit pas de perche à selfie. Vous n’avez donc plus qu’à dégainer votre téléphone d’une main agile – et sans que votre bras n’apparaisse à l’écran.
  2. Le bon angle : dans toute l’histoire de la photo, la contre-plongée flatteuse n’a jamais existé. Tenez votre téléphone légèrement au-dessus de votre tête pour éviter toute apparition d’un triple menton inopiné.
  3. L’expression : n’ayez jamais l’air sérieux. On ne fait pas du Doisneau : le but du selfie est avant tout d’être décontracté. Attention, bouche en cul-de-poule prohibée (d’ailleurs, on n’a jamais compris cette mode non plus).
PS : Saviez-vous que le selfie a fait son entrée dans Le Larousse en 2016 ?

Nouveau lecteur ?

Laissez-nous votre email pour recevoir la prochaine newsletter dans votre boîte mail.

Nos lecteurs parlent de nous

Découvrez nos derniers articles