Antisèches – les 7 métiers incompréhensibles de vos petites progénitures

1200 950 Le monde selon Alphonse

“Ah au fait, il fait quoi dans la vie ton (petit-)fils ?”la tuile. Vous savez qu’il travaille dans une start-up et qu’il pianote sur un ordinateur à longueur de journée, mais malgré la meilleure volonté du monde, vous n’avez jamais compris en quoi son boulot consistait vraiment.

Il faut dire que c’est pas forcément facile de comprendre cet écosystème de nouveaux métiers quand on n’est pas tombé dans la marmite du web petit. Et pour couronner le tout, ces professions ultra connectées ont bien souvent adopté des anglicismes barbares aussi compréhensibles qu’une notice de médicament.

C’est le commercial du web, celui qui n’est jamais rassasié et qui cherche toujours plus de clients en prospectant tous azimuts pour stimuler la croissance de l’entreprise – le tout à moindre coût.

Lui c’est le Gandhi RH de la boîte, celui qui veille au grain pour que chacun vienne travailler du bon pied chaque matin – et qu’il le reste toute la journée.

C’est l’architecte des sites Internet, celui qui fait en sorte que votre petite visite sur le web soit aussi fluide et naturelle qu’un passage chez votre commerçant de quartier.

Si l’UX designer est la tête pensante, le développeur met les mains dans le système pour créer les sites Internet de toutes pièces grâce à un langage codé peu dicible pour le commun des mortels.

C’est l’agent de la circulation, celui qui optimise les allers et venues des visiteurs sur un site Internet en leur délivrant le bon message, au bon moment.

En tant que biologiste des données Internet, il collecte, dissèque et analyse les informations que nous laissons derrière nous en parcourant le web – vous savez, les fameux cookies.

Maître des réseaux sociaux, il anime les pages Facebook, Instagram et Twitter de l’entreprise pour aller à la pêche aux nouveaux clients – et fidéliser les anciens.

Bon, maintenant que vous maîtrisez le jargon sur le bout des doigts, ça serait sympa de donner un coup de main à vos amis qui pédalent eux aussi dans la semoule quand il s’agit de parler du métier de leurs (petits-)enfants, non ?

PS : pas d’inquiétude si vous ne réussissez pas à tout retenir – de toute façon, 85% des métiers de demain n’existent pas encore.

Recevez nos prochains articles en avant-première sur votre boîte mail

Nos lecteurs parlent de nous

Découvrez nos derniers articles

Laisser une réponse