Le média des retraités qui en ont sous le pied

Chaque jeudi, recevez dans votre boîte mail un article pour comprendre les nouvelles tendances et prendre un train d’avance sur les innovations de demain qui vont changer votre quotidien.

1200 950 Le monde selon Alphonse

Si vous avez (encore) trop prévu à Noël.

Outre son côté pratique contestable après avoir perdu 15 minutes à le décoller du rouleau puis du plan de travail, sa contradiction réside surtout dans sa composition. Au contact de denrées comestibles, ce petit bout de plastique chargé en Bisphénol A libère des substances nocives. Futé pour du film alimentaire – mais pas très étonnant quand on sait qu’il était à l’origine utilisé pour protéger les carlingues sur les porte-avions militaires.

1200 950 Le monde selon Alphonse

Plaisir d’offrir, joie de recevoir.

Pour des milliers de français, dénicher les cadeaux de Noël relève davantage de la corvée que du plaisir. Le problème c’est qu’en se forçant à trouver des idées pour Pierre, Paulette et Jacques, on se retrouve bien souvent à côté de la plaque au moment de l’ouverture des cadeaux. La preuve.

1200 950 Le monde selon Alphonse

Pêché en été, mangé à Noël.

3 750 tonnes. C’est la quantité de homard qui déferle sur nos tables à Noël. En sachant qu’il ne se pêche en terres bretonnes que de mai à août, comment peut-il arriver vivant dans nos assiettes en plein hiver ?
Pour comprendre, il faut traverser l’Atlantique.

1200 950 Le monde selon Alphonse

Profession “switcheur”

A 30€ le billet d’avion pour Berlin, se faire la malle est devenu si simple que l’on finit par en oublier l’essence même du voyage. Pourtant, Stevenson disait déjà en 1883 que “l’important n’est pas la destination mais le chemin pour y arriver”. Et surtout les rencontres que l’on peut faire sur la route. Bien dit.

1200 950 Le monde selon Alphonse

À la rencontre du voisin inconnu

A 30€ le billet d’avion pour Berlin, se faire la malle est devenu si simple que l’on finit par en oublier l’essence même du voyage. Pourtant, Stevenson disait déjà en 1883 que “l’important n’est pas la destination mais le chemin pour y arriver”. Et surtout les rencontres que l’on peut faire sur la route. Bien dit.

Nos lecteurs parlent de nous

VOUS AVEZ AIMÉ LES ARTICLES DU MONDE SELON ALPHONSE ?

Parlez-en sur Facebook !